Le réseau des LPO en Pays de la Loire

Destruction de haies pendant le confinement : STOP !

Avr 08, 2020

STOP aux destructions de haies, surtout au printemps © Anthony Bourreau

Alors que les conséquences de la destruction massive des paysages et de la biodiversité touchent l’humanité entière avec le coronavirus, certains profitent du confinement pour détruire des haies en période d’interdiction printanière. FNE Pays de la Loire et la coordination régionale LPO Pays de la Loire dénoncent ces pratiques illégales et irresponsables et appellent l’Etat à plus de vigilance pour protéger nos cadres de vie.

FNE Pays de la Loire et la coordination régionale LPO Pays de la Loire appellent à cesser ces pratiques destructrices de biodiversité !

La haie, un élément du paysage à multiple rôle pour l’environnement

Le bocage ligérien n’est hélas plus qu’un vague souvenir pour bon nombre de territoires ruraux de notre région. Il n’en reste qu’un bocage relictuel et par endroit quelques maillages bocagers encore relativement protégés. Comme le rappelle François Halligon, président de la LPO Pays de la Loire :

« La haie joue pourtant plusieurs rôles importants pour l’environnement : filtre naturel des eaux polluées par les activités de l’homme, rôle d’éponge permettant de stocker l’eau dans les terres agricoles, rôle de brise vent et créateur de micro-climats favorables à l’agriculture de polyculture élevage ; rôles pour la biodiversité : espace refuge et d’alimentation pour la faune, lieu de nidification pour les oiseaux et de gîte pour les chauve-souris et composante importante du puits de carbone face au changement climatique ».

De nombreux chantiers en cours en Pays de la Loire

Depuis quelques jours, FNE Pays de la Loire reçoit via la plateforme Internet Sentinelles de la nature un nombre important de signalements en lien avec la destruction de haies et le brûlage du bois vert issu de ces coupes. Pour Jean-Marc Lalloz, président du Collectif Bocage 53 membre de FNE Pays de la Loire, :

« les conditions météorologiques de cet hiver n’ont certainement pas permis de réaliser un grand nombre de chantiers et depuis 2-3 semaines ceux-ci sont lancés alors que le printemps est arrivé. Ces chantiers, déjà très nuisibles en période normale, vont avoir en cette période de l’année un impact encore plus fort sur la biodiversité déjà très mal en point. Ont en effet lieu en ce moment nidification, pontes, couvées et croissance des petits ».

Des pratiques destructrices de biodiversité qui doivent cesser

Les acteurs de ces chantiers de destruction de haies doivent cesser leurs actions et ce afin de protéger notre bocage, bien commun, et de respecter la réglementation relative aux tailles de haies en milieu agricole (coupe interdite du 1er avril au 31 juillet) et celle liée à la qualité de l’air (le brûlage
des déchets verts est interdit).

Jean-Christophe Gavallet, président de FNE Pays de la Loire demande que :

” Malgré la période de confinement lié au COVID-19 nous demandons aux services de l’État d’intervenir pour contrôler et faire cesser tous les chantiers qui ne seraient pas en règle. De plus, nous demandons aux chambres d’agriculture de rappeler les bonnes pratiques et de prendre leurs responsabilités en intervenant pour faire cesser les chantiers illégaux (arrachages et brûlages) »