Le réseau des LPO en Pays de la Loire
crédit : LPO Anjou

La mise en oeuvre de ces protocoles peut demander des compétences particulières mais nécessite surtout l’implication du plus grand monde. Dans chaque département, des formations se déroulent afin de présenter en détail les protocoles proposés. De plus, les salariés des associations locales vous accompagnent afin de faciliter leur mise en oeuvre. Ils peuvent par exemple vous aider à trouver des sites de suivis proche de chez vous et notamment au sein de notre réseau de fermes partenaires.

Si vous souhaitez vous investir dans l’un des protocoles proposés, contactez Benoit Marchadour : benoit.marchadour@lpo.fr

Amphibiens et reptiles

Les POPAmphibien et POPReptile sont 2 protocoles de suivis des populations qui permettent d’inventorier les espèces et de suivre l’évolution de leur population. Ils ont été créés par la Société Herpétologique de France qui récupère les données pour faire des analyses nationales. Les protocoles nécessitent de savoir identifier les différentes espèces d’amphibiens ou de reptiles mais demeurent relativement simple dans leur mise en oeuvre.

3 Pop Reptile Detoure

Inventaire des reptiles le long d’au moins 1 transect d’environ 100 m

utilisation de plaques à reptiles qui peuvent être fournies

6 passages en 2 mois entre mars et juin (possible également à l’automne), tous les ans.

3 Pop Amphibien Detoure

Inventaire des amphibiens dans 3 sites aquatiques (mares, fossés, etc.) relativement proches

3 passages par an sur les sites aquatiques (fin février et printemps), tous les 2 ans


Oiseaux communs

Stoc Pdl Carrés
Carrés de 2km x 2km suivis dans le cadre du programme STOC-EPS

Depuis les années 1990, les populations d’oiseaux nicheurs bénéficient d’un programme scientifique nommé le STOC : suivi temporel des oiseaux communs. Ce programme est mis en œuvre dans les Pays de la Loire grâce à l’implication d’ornithologues professionnels et bénévoles qui, chaque année, recensent les oiseaux d’un territoire selon un protocole identique. Les résultats obtenus permettent ainsi de mesurer l’évolution des populations de certaines espèces d’oiseaux communs. Une analyse plus globale permet également de mesurer l’évolution des population selon des groupes de spécialisation : espèces généralistes, des milieux agricoles, des milieux forestiers, etc.

La dernière analyse des résultats a été réalisée il y a quelques années pour les Pays de la Loire et concerne la période 2001-2015. Le graphique ci-contre montre les résultats selon les groupes d’espèces.

Pour les populations d’oiseaux communs hivernant, il existe le programme SHOC : suivi hivernal des oiseaux communs. Il s’agit d’identifier et de comptabiliser les oiseaux le long de transects en période hivernale. Actuellement, aucune analyse régionale a été effectuée mais cela pourrait venir ces prochaines années si le nombre de données devient suffisant.

Enfin, le programme EPOC (Estimation des populations d’oiseaux communs) complète les deux dispositifs précédent afin d’estimer la taille des populations d’oiseaux communs. Le protocole est très souple puisqu’il s’agit de faire des poins d’écoute et d’observation de 5 mn, n’importe où sur le territoire.

Si vous souhaitez participer au STOC ou au SHOC, merci de prendre contact avec vos coordinateurs départementaux :

  • Julien Sudraud (sudvende[at]lpo.fr) pour la Vendée
  • Willy Raitière (willyraitiere[at]gmail.com) pour la Loire-Atlantique
  • Didier Macquart (didiermacquart7[at]gmail.com) et Edouard Beslot (edouard.beslot[at]lpo.fr) pour le Maine-et-Loire
  • Benoit Marchadour (benoit.marchadour[at]lpo.fr) pour la Mayenne et la Sarthe

Chiro

Chauves-souris

Le suivi des chauves-souris communes peut se faire de diverses manières. Le protocole Vigie-Chiro est un suivi acoustique qui repose sur un suivi des chauves-souris lors de leurs activités de chasse. Plus précisément, plusieurs protocoles sont proposés : routier, pédestre et points fixes.

Dans le cadre des suivis proposés par le réseau LPO, l’objectif est de mettre en œuvre prioritairement le protocole point fixe. Les résultats sont directement valorisables au niveau national et pourront l’être localement si les données sont suffisantes. Le protocole point fixe nécessite l’utilisation d’enregistreurs automatiques équipés de micro. Les associations locales peuvent prêter du matériel aux bénévoles souhaitant participer.

D’autres suivis sur les chauves-souris existent dans les Pays de la Loire et consistent principalement à compter les individus présents dans les gîtes d’hibernation et de parturition. Une analyse des données collectées en période d’hibernation a d’ailleurs pu être réalisée il y a quelques années grâce à la contribution de nombreuses structures du Groupe Chiroptères des Pays de la Loire.


Autres suivis

Au-delà des suivis présentés ci-dessus, le réseau LPO anime, à travers son réseau bénévoles, de nombreuses enquêtes. Cela peut concerner des groupes entiers comme les oiseaux nicheurs entre 2008 et 2012 ou les amphibiens et les reptiles entre 2016- et 2020.

Par ailleurs, certaines espèces font l’objet de suivis réguliers afin d’estimer les tendances d’évolution de leurs populations : Râle des genêts, Outarde canepetière, canards nicheurs, limicoles nicheurs, Grand Cormoran, Sonneur à ventre jaunhttps://cdnfiles2.biolovision.net/www.faune-anjou.org/pdffiles/news/LPO_PDL_2023bilan_enquete_ardaidas_2020_2021rapport-5472.pdfe, etc.


Fiches indicateurs

Les connaissances accumulé et les suivis mis en oeuvre permettent de dresser des constats sur l’état de santé de la biodiversité régionale. En tant que structure référente sur la faune vertébrée, la LPO a rédigé différentes fiches indicateurs résumant les résultats obtenus à travers ses différentes actions.

Ainsi, 5 fiches indicateurs ont été rédigées :

  • Nombre d’espèces d’oiseaux, d’amphibiens et de reptiles
  • Proportion d’oiseaux nicheurs, de mammifères, d’amphibiens et de reptiles éteints ou menacés
  • STOC : suivi temporel des oiseaux communs
  • Évolution des populations de chauves-souris comptées en hiver
  • Évolution des populations de hérons nicheurs dans les Pays de la Loire